Quand les anciens passent le témoin © Getty Images

Quand les anciens passent le témoin

21 septembre 2018

Forts de l’expérience d’une vie, les plus âgés constituent un véritable gisement de connaissances, qu’ils ne demandent qu’à partager. Une transmission qui profite à tous.

« Baby boomers », « Millennials », générations X, Y, Z(1)… Autant d’anglicismes et autres qualificatifs alphabétiques censés souligner les divergences sociologiques, culturelles et technologiques opposant les différentes classes d’âge qui se côtoient au sein de nos sociétés contemporaines. Cette classification masque pourtant une réalité autrement plus positive : les interactions sont plus vivaces que jamais entre des générations qui n’ont cessé de s’enrichir au contact des autres. La guerre des générations n’aura pas lieu(2), affirme ainsi le sociologue Serge Guérin, spécialiste des questions liées au vieillissement, pour qui le dialogue entre jeunes et anciens ne s’est jamais aussi bien porté. 


À contre-courant des idées reçues, les coopérations intergénérationnelles se multiplient : de l’entraide familiale à la solidarité de voisinage, en passant par l’accompagnement scolaire, le bénévolat associatif et le tutorat en entreprise. Avec un maître mot : la réciprocité. Car ces rencontres apportent autant à ceux qui transmettent qu’à ceux qui reçoivent. Les plus jeunes y puisent le soutien, les conseils et les savoirs nécessaires à la construction de leur avenir ; les aînés en retirent le sentiment d’être utiles, la reconnaissance de leur contribution, le maintien de leur participation à la vie de la cité, ainsi qu’une meilleure compréhension du monde actuel. Des conditions propices qui contribuent à un vieillissement actif et en bonne santé.


Initier les jeunes aux métiers de l’artisanat 

Au sein des 180 sections locales de L’Outil en main, ces échanges intergénérationnels ont pour cadre des ateliers de mécanique, de vannerie, de ferronnerie ou encore de pâtisserie. C’est là toute l’originalité de cette association créée en 1994, qui fait appel à des artisans et ouvriers qualifiés à la retraite, pour initier des enfants de 9 à 14 ans à la pratique des métiers manuels et du patrimoine. Dans 55 départements, 3 800 animateurs bénévoles apprennent aux jeunes générations le bon geste, la patience et le goût du travail bien fait, perpétuant les techniques et le savoir-faire d’une vie. 

Menuisier, couvreur, forgeron, céramiste, maroquinier, chocolatier, coiffeur ou paysagiste… Près de 150 métiers traditionnels du bâtiment, de l’art et de la création, de bouche, de la beauté et de l’environnement, sont ainsi portés à la découverte de ce jeune public. Chaque semaine, dans de vrais ateliers, avec de vrais outils, ces enfants peuvent vivre une occasion rare d’exercer leur dextérité, d’exprimer leur créativité, et, peut-être, de se découvrir un talent. Car la relation privilégiée nouée entre le jeune apprenant et l’instructeur expérimenté vise également à changer de regard sur ces professions, à l’âge où naissent les vocations. Avec succès : selon l’association, 40 % des participants choisissent par la suite de s’orienter vers les filières de l’artisanat et 25 % s’installent à leur compte dans leur région d’origine. D’ici 2020, L’Outil en main, dont AG2R LA MONDIALE est un partenaire historique, entend couvrir l’ensemble des territoires. Avec une ambition : contribuer, partout en France, à l’épanouissement de 2 générations.


Accompagner les seniors sur le chemin du retour à l’emploi 

La retraite constitue un temps privilégié pour instruire et sensibiliser, mais aussi pour faire acte de solidarité auprès de ceux qui en ont besoin. Tel est le postulat de l’association AGIRabcd(3). Depuis 35 ans, cette organisation non gouvernementale, reconnue d’utilité publique et agréée par plusieurs ministères, mobilise les compétences et l’expérience professionnelles de plus de 3 000 retraités. Issus de tous les corps de métiers, ces bénévoles sont formés pour partager leur expertise et répondre aux besoins des populations en difficulté, en France comme à l’étranger. 

Avec le soutien d’AG2R LA MONDIALE, AGIRabcd déploie depuis 2013 un projet à fort impact social destiné à maintenir et développer l’employabilité des personnes de plus de 45 ans en recherche d’emploi. Ce programme novateur s’adresse aux actifs issus prioritairement de petites et moyennes entreprises. Pendant 9 mois, un accompagnement personnalisé, à la fois individuel et collectif, est délivré par des volontaires de l’association spécifiquement formés. Leur mission : épauler les bénéficiaires dans une recherche bien souvent vécue comme une épreuve, en les aidant à faire le point sur leur parcours passé et leurs projets futurs, à mettre en avant leurs atouts, et à lever les freins – notamment psychologiques – pour mieux se repositionner sur le marché du travail. Un appui précieux et bienveillant qui, à ce jour, a permis à près de 400 demandeurs d’être suivis par 150 bénévoles dans les 16 délégations régionales. 45 % d’entre eux ont ainsi pu retrouver un emploi en 2017.

 

(1) Expressions utilisées en sociologie et en marketing, désignant les personnes nées entre 1945 et 1961 (« baby boomers »), entre 1962 et 1979 (génération X), entre 1980 et l’an 2000 (génération Y ou « Millennials ») et à partir de l’an 2000 (génération Z).
(2) « La Guerre des générations aura-t-elle lieu ? », de Serge Guérin et Pierre-Henri Tavoillot (Calmann-Lévy, 2017).
(3) Association générale des intervenants retraités - Actions de bénévoles pour la coopération et le développement (AGIRabcd).

 

En savoir plus 

AGIRabcd : 40 rue Letort – 75018 Paris
01 47 701 890 
www.agirabcd.eu 

L’UNION des associations L’Outil en Main : 22 rue des Filles-Dieu 10000 Troyes 
03 25 73 74 83 
www.loutilenmain.fr 

 

 

Près de chez vous
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région