Imaginer l'habitat autrement

30 juin 2016

Vivre longtemps en toute autonomie, en se sentant chez soi, en sécurité et bien entouré, c'est possible grâce aux logements fondés sur des cercles de solidarité entre occupants. AG2R LA MONDIALE investit dans ces nouvelles formes d'habitat à l'image des maisons partagées et des modèles participatifs.

84,5
Il s'agit de l'âge moyen d'entrée en maison de retraite (source : DRESS).

Vieillir chez soi reste l’option la plus répandue et la plus souhaitée en France. Mais il est légitime de redouter l’isolement si certaines capacités physiques venaient à s’atténuer. Pas d’inquiétude : une multitude d’alternatives existent pour rester le plus longtemps possible chez soi en toute autonomie. 390 projets étaient ainsi recensés en 2013. Pour AG2R LA MONDIALE, l’avancée en âge doit s’inscrire dans un projet de vie. Face à la diversité des attentes, encourager de nouveaux modèles permet à chacun de trouver le plus approprié pour s’épanouir. Soutenir ces nouvelles formes d’habitat constitue donc une priorité pour le Groupe.

Encourager le vivre-ensemble

AG2R LA MONDIALE contribue ainsi, via son Fonds d’innovation, au déploiement des maisons partagées Simon de Cyrène au sein desquelles des personnes valides cohabitent avec des personnes âgées en perte d’autonomie ou en situation de handicap. Après un premier lieu de vie à Vanves (70 personnes accueillies), ce laboratoire d’innovation sociale compte ouvrir une trentaine de sites d’ici 2020. Le Fonds d’innovation AG2R LA MONDIALE soutient aussi La Pierre Angulaire et son modèle d’habitation solidaire bi-générationnelle. Des jeunes y partagent des moments de vie avec des personnes âgées tandis que des professionnels leur apportent des soins au quotidien.

Dans un esprit similaire de vivre-ensemble se développe l’habitat participatif. Des groupes de personnes coopèrent pour créer et gérer un lieu de vie commun. Doté d’une architecture adaptée, il offre des espaces de convivialité (salle commune, buanderie, chambres d’amis...). Fondée par des quinquagénaires, la coopérative Chamarel investira ainsi un immeuble de 16 logements à Vaulx-en-Velin, près de Lyon, à l’automne 2017. Autre initiative à Toulouse où l’association la Jeune Pousse a créé Abricoop, une coopérative d’habitants dont le projet est de créer, au cœur de l’écoquartier de la Cartoucherie, un îlot de 17 logements, dont 7 pour des personnes âgées de 61 à 77 ans, dédiés à l’habitat participatif. Grâce à l’investissement des plus aisés, il sera possible de proposer un loyer modéré aux plus modestes. D’autres modèles et projets participatifs sont encouragés ailleurs en France par la Fédération française des coopératives d’habitants Habicoop. Parce que l’habitat participatif se conjugue au pluriel !

 

CONTACT

Coopérative Chamarel : claire.talowski@ag2rlamondiale.fr

Près de chez vous
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région