Et si nous changions notre regard sur les établissements d’accueil ? © Getty Images

Et si nous changions notre regard sur les établissements d’accueil ?

21 septembre 2018

Dans le domaine de la prise en charge du grand âge, des acteurs institutionnels, paritaires ou mutualistes ont fait le choix de repenser en profondeur la vie en établissement, au bénéfice du mieux-être des résidents comme du personnel soignant.

10 %
des personnes de plus de 75 ans vivent en établissement.

Source : Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques. (Drees), juillet 2017.

Aujourd’hui, 7 500(1) établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) accueillent plus de 608 000(1) résidents. La question de leur bien-être, de leur confort et de la qualité des soins qui leur sont prodigués est d’autant plus cruciale pour notre société que le nombre de personnes âgées en situation de perte d’autonomie - estimé à 1,2 million en 2012 – devrait doubler d’ici 2060(2)
La qualité de vie en maison de retraite est un sujet dont les Fédérations Agirc et Arrco se sont saisi depuis longtemps. Propriétaires d’un parc de 64 résidences dont 55 structures médico-sociales pour personnes âgées, elles y déploient une approche résolument qualitative de l’accueil et de l’accompagnement de nos aînés. 


Aménager un cadre de vie confortable et sécurisant 

Au coeur de cette démarche volontariste et pragmatique : le « prendre soin » du résident, dans un environnement compétent, bienveillant et soucieux de l’autre. Cette orientation se traduit notamment par une meilleure prise en compte des déficiences sensorielles qui affectent une grande majorité des plus âgés. Le bâti et les équipements – éclairage, sonorisation, signalétique, etc. – y sont ainsi adaptés aux troubles de la vision et de l’audition, et les personnels sont formés pour mieux les identifier et les appréhender. 
Dans les unités accueillant des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, l’attention est portée sur la convivialité des espaces de vie, sur l’instauration de repères familiers et rassurants et sur la relation de proximité avec les équipes. Autant de pratiques désormais ancrées dans le quotidien des établissements Agirc-Arrco et qui ont un impact significatif sur les conditions de vie des résidents et l’exercice des professionnels. 



Respecter l’autonomie et les choix de vie des résidents 

Institution à but non lucratif issue de l’économie sociale, la Mutuelle du Bien Vieillir (MBV) est partenaire d’AG2R LA MONDIALE. Reconnue pour la grande qualité de ses prestations, elle vise, à travers ses principes, à adoucir la transition du domicile vers l’établissement d’accueil, en créant un univers à la fois protecteur et stimulant pour le résident. Respect du rythme et des habitudes de vie, programmes individualisés, large éventail d’activités proposées, vie sociale encouragée, importance donnée à la famille et aux proches, etc. : tout y est réuni pour favoriser la liberté et l’autonomie des personnes accueillies. 

« Le concept MBV place les besoins des personnes âgées au centre des préoccupations de ses établissements. Car le bien-vieillir est indissociable du bien-être. »
Viviane Chabbert, Directrice générale de la Mutuelle du Bien Vieillir (MBV)


Véritable signature de la MBV, la philosophie Vitae Clementia® irrigue depuis une dizaine d’années l’ensemble de ses activités. Un concept qui s’attache à créer un mieux-être pour chaque résident tout en accordant de l’importance à l’organisation de ses établissements pour qu’ensemble ils permettent de mieux aborder le grand âge en institution. MBV compte aujourd’hui 20 Ehpad référencés parmi les meilleures maisons de retraite en France(3), 2 résidences seniors et 2 résidences autonomie, implantés dans 6 régions (Hauts-de-France, Normandie, Centre-Val de Loire, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur).


(1) Ministère des Solidarités et de la Santé (chiffres à fin 2017).
(2) Institut national d’études démographiques (Ined), « Projection des populations âgées dépendantes », septembre 2013.
(3) Palmarès 2017 des meilleures maisons de retraite, publié par Maison de retraite sélection (MDRS).

 

Orizea, à vos côtés dans vos démarches

Proposé par les institutions de retraite complémentaire Agirc et Arrco, le service Orizea vous accompagne pas à pas dans la recherche d’un établissement. 
1. Des conseillers vous informent sur l’offre de soutien à domicile ainsi que sur l’accueil en établissement de retraite ; ils vous aident à évaluer vos besoins et, si le maintien à domicile n’est plus possible, vous proposent différentes solutions d’accueil selon votre situation :

  • un accueil temporaire pour les personnes âgées vivant à domicile (accueil de jour ou séjour de courte durée) : pour se reposer ou offrir un répit à l’aidant, se préparer à une future entrée en institution ou encore à la suite d’une hospitalisation ; 
  • un logement pour personnes âgées autonomes (résidences autonomie ou résidences services) : pour rester indépendant tout en bénéficiant de services collectifs (restauration, animations, aide ponctuelle ou régulière, etc.) ;
  • un hébergement pour personnes âgées en perte d’autonomie (type Ehpad) : pour bénéficier d’une aide au quotidien et/ou d’une assistance médicale.

2. Vous serez alors orienté vers : 

  • l’un des établissements Agirc-Arrco ;
  • ou vers l’une des places prioritaires destinées aux ressortissants des groupes de protection sociale ;
  • ou vers tout autre établissement le cas échéant.
Pour contacter un conseiller Orizea : 01 41 05 27 58 ou par mail : actionsociale.orizea@ag2rlamondiale.fr

 

Près de chez vous
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région