Isabelle Duprat, bénévole au sein de Benenova © DR

Entretien avec Isabelle Duprat, bénévole ponctuelle et régulière au sein de Benenova

4 avril 2017

À la retraite depuis un an, Isabelle Duprat souhaitait s’investir en tant que bénévole. La solution à la carte proposée par Benenova sous forme de missions courtes, ponctuelles et collectives l’a tout de suite séduite.

 

Comment a débuté votre engagement auprès de Benenova ?

Comme beaucoup de personnes, je ne savais pas vraiment comment débuter mon engagement bénévole, ni quelle association choisir. J’ai échangé avec l’une d’elles, qui me proposait de m’occuper de l’alphabétisation d’un jeune réfugié, mais je suis convaincue qu’un enfant a besoin de régularité et je ne voulais pas avoir l’impression de l’abandonner dès que je devais m’absenter en province. C’est alors que j’ai découvert Benenova presque par hasard, en surfant sur Internet. Ce qui est fantastique avec Benenova, c’est que l’association nous propose des activités diverses et variées que l’on peut choisir en fonction de nos disponibilités. Pas d’engagement sur le long terme, un réel investissement choisi en fonction de son propre agenda et de ses envies.

Quel type de missions avez-vous réalisées ?

Nous avons la possibilité d’effectuer plusieurs activités différentes dans diverses associations. J’ai démarré doucement et aujourd’hui, je réalise environ deux actions par semaine. Je peux ainsi m’absenter quand j’en ai besoin, sans culpabiliser. C’est un peu comme une tablette de chocolat : on démarre avec un carré, juste pour goûter, et on finit la tablette, parce que l’on ne peut plus s’arrêter ! J’ai testé différentes formes d’engagement : de la mise sous pli à la confection de paquets cadeaux, en passant par la collecte de fournitures scolaires, le microdon ou encore la gymnastique avec des personnes handicapées. Certaines actions se déroulent toutes les semaines, on peut donc les refaire si on le souhaite, en fonction des goûts et des affinités qui se créent.

Que vous a apporté votre engagement ?

J’ai rencontré de nombreuses personnes. Des liens se tissent, des réseaux se mettent en place, des amitiés se créent. Nous donnons de notre temps, mais nous recevons également beaucoup en échange, car nous découvrons de nouveaux univers : domaines d’activité, loisirs, cultures, langues, générations... Les personnes que nous rencontrons et les activités que nous faisons varient d’un jour sur l’autre. Nous ne nous serions peut-être jamais rencontrés en dehors de ce mouvement de solidarité. Et surtout, nous avons le sentiment de participer ensemble à quelque chose d’important. À ma grande surprise, j’ai rencontré beaucoup de jeunes bénévoles, sûrement attirés par ce fonctionnement très souple, « à la carte ». Je prends, grâce à eux, une grande bouffée d’oxygène. Je ne regrette qu’une chose, c’est de ne pas avoir découvert Benenova plus tôt, lorsque j’étais encore en activité, car cette forme de bénévolat est totalement compatible avec une vie professionnelle ou personnelle déjà bien remplie.

 

Isabelle Duprat

À la retraite depuis un an, Isabelle Duprat souhaitait s’engager depuis longtemps dans le monde associatif. Seul souci : se déplaçant fréquemment en province, elle culpabilisait à l’idée de ne pas assez s’investir. Bénévole chez Benenova, elle a pu trouver son équilibre entre vie personnelle et engagement grâce à la souplesse de ce fonctionnement à la carte.

Près de chez vous
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région