L’activité physique, une alliée pour bien vieillir © Getty Images

L’activité physique, une alliée pour bien vieillir

26 mars 2019

La pratique régulière d’une activité physique est le meilleur moyen de vieillir en forme et en bonne santé. À la clé, l’amélioration de la qualité de vie et la préservation de l’autonomie.

On le sait, l’activité physique possède de nombreuses vertus sur notre bien-être au quotidien. Elle contribue à améliorer le sommeil, réduit les risques de lombalgie, de surpoids et d’obésité, atténue le stress, la dépression et l’anxiété. Depuis plus de 20 ans, la science reconnaît également ses bienfaits sur notre santé. Il est aujourd’hui démontré que l’exercice permet de se prémunir contre les accidents vasculaires cérébraux, les maladies coronariennes(1), le diabète de type 2(2) ou encore le cancer du sein et du colon(3).

Afin de lutter contre ces pathologies chroniques, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) encourage la pratique régulière d’une activité physique. En France, le Programme national nutrition santé (PNNS) recommande au moins 30 minutes d’effort d’intensité modérée à élevée, 5 jours par semaine ou plus. Une durée qui peut facilement s’intégrer dans le quotidien (marche, vélo, tâches ménagères, jardinage, etc.) comme dans le cadre d’une pratique sportive spécifique.


Bien bouger pour bien vieillir

Autant de recommandations qui s’appliquent pleinement aux plus de 60 ans ! Car le fait de rester actif permet de retarder le vieillissement de l’organisme et l’altération de ses capacités. En développant l’endurance, la force musculaire, la densité osseuse, la souplesse et l’équilibre, l’exercice physique, même d’intensité modérée, repousse l’apparition des signes de l’âge, dont l’hypertension artérielle ou l’ostéoporose. Le fonctionnement du cerveau bénéficie, lui aussi, de ses effets positifs. De nombreux travaux scientifiques montrent en effet que la pratique régulière d’une activité physique exerce une action protectrice sur la mémoire, diminue les risques de troubles cognitifs, stimule le renouvellement des neurones et la formation de nouvelles connexions entre eux. Plusieurs études ont également établi qu’elle permettait de retarder la survenue et la progression de certaines pathologies neurodégénératives, telles que la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

15
minutes d’activité physique par jour (ou 92 minutes par semaine) augmenteraient l’espérance de vie de 3 ans.
Source : "Minimum amount of physical activity for reduced mortality and extended life expectancy: a prospective cohort study", Chi Pang Wen et coll. The Lancet, 2011.


Des capacités motrices et cognitives renforcées

Afin de mieux mettre en évidence les liens entre exercice physique et prévention du vieillissement, l’Institut des sciences du mouvement d’Aix-Marseille Université a mené un projet de recherche-action en partenariat avec AG2R LA MONDIALE et la section santé du Stade marseillais université club (SMUC). Cette étude scientifique consistait à comparer les effets de la marche nordique(4) et ceux d’un programme de « circuit training »(4) chez les personnes âgées sédentaires.

Pendant 12 semaines à raison de 3 séances hebdomadaires, 40 participants volontaires de 65 à 75 ans, répartis en 2 groupes, ont ainsi suivi ces programmes d’entraînement en conditions réelles. Si les résultats n’ont pas permis d’identifier une activité plus « efficace » que l’autre, l’étude confirme les bénéfices des 2 types de pratiques sportives sur les performances motrices (vitesse de réaction, coordination…) mais aussi cognitives (mémoire, attention, contrôle des actions…). Des fonctions essentielles pour ralentir le processus de l’avancée en âge et protéger contre la perte d’autonomie.


La santé par l’activité physique adaptée

La prévention santé est l’un des axes prioritaires d’AG2R LA MONDIALE. Depuis de nombreuses années, nous promouvons ainsi la pratique de l’activité physique adaptée (APA). Au croisement du sport et de la santé, cette thérapie non médicamenteuse s’adapte aux envies et aux besoins de chaque bénéficiaire tout en tenant compte de ses limites, que celles-ci soient liées à son âge, sa condition physique ou son état de santé. S’adressant avant tout à des publics fragilisés, elle contribue à améliorer la forme, l’autonomie et la qualité de vie, et permet de maintenir le lien social.

Notre partenaire Siel Bleu nous accompagne dans cette démarche depuis de nombreuses années. Créé en 1997, le groupe associatif propose, partout en France, des programmes destinés notamment aux retraités vivant à domicile ou résidant en établissement. Ses 600 salariés diplômés interviennent lors d’ateliers proposés tout au long de l’année en régions(5), mais aussi dans le cadre d’évènements de proximité tels que les Journées du bien-être et de la solidarité, organisées dans des structures médico-sociales. Enfin, parce que certaines situations nécessitent un accompagnement à domicile, sa structure dédiée, Domisiel, propose également des prestations chez le bénéficiaire.


(1) Maladie des artères ayant pour conséquence un apport de sang insuffisant au muscle cardiaque.
(2) Forme la plus fréquente de diabète (90 % des cas), le diabète de type 2 est lié à la présence d’un excès chronique de sucre dans le sang (hyperglycémie).
(3) Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
(4) Si la marche nordique sollicite principalement l’endurance, le circuit training combine des efforts d’endurance, de renforcement musculaire, de coordination motrice, de vitesse de réaction et d’équilibre.
(5) Avec AG2R LA MONDIALE en Île-de-France, Hauts-de-France, Bourgogne-Franche-Comté, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Grand Est, Centre-Val de Loire…


En savoir plus

Groupe associatif Siel Bleu :

  • Strasbourg : 03 88 32 48 39
  • Paris : 01 81 69 01 00
  • Angers : 09 83 21 05 93
  • Lille : 03 20 40 05 46

contact@sielbleu.org
www.sielbleu.org

 

Lire l'article "Les villages bien-être jouent la carte de la convivialité"

Près de chez vous
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région