Entretien avec Jean-Marie Robine, Directeur de recherche à l'Inserm et démographe

30 juin 2016

La pratique d'une activité physique ou sportive est source de bien-être et de longévité. Le plaisir reste la clé.

Existe-t-il un ou des secrets de longévité ?

La longévité en bonne santé peut s'expliquer par une multitude de facteurs. Il serait absurde de penser qu'une cause unique peut engendrer de grands effets. L'activité physique est l'un d'eux et c'est son interaction avec une alimentation équilibrée, une vie sociale, qui va s'avérer plus ou moins efficace sur un bon vieillissement. S'employer à garder la forme tout au long de sa vie reste en tout cas plus facile que de se remettre en forme quand on ne l’est plus. Plus la prévention intervient tôt, moins on risque de se déconditionner.

En quoi une activité physique apporte-t-elle du bien-être ?

Dès lors qu'elle est vécue comme un plaisir, pas comme une obligation ! C'est la clé pour donner l'envie de pratiquer, que ce soit la danse, la natation, la marche ou le Tai Chi ! Elle ne mobilise pas que les muscles : le cerveau travaille aussi ! Une activité collective enrichit également le lien social. Ces composantes intellectuelles et sociales sont souvent négligées. La danse, par exemple, développe l'agilité, le rythme, la coordination des mouvements. L'intégralité de l'être est sollicitée. Faire du vélo dans la nature apporte plus de bienfaits que dans une salle de sport, parce notre d'attention est davantage sollicitée, que l'on jouit du paysage et respire en plein air...

Comment encourager les personnes qui ont décroché d'une activité physique ?

Déjà, il faut comprendre ce décrochage. Il peut y avoir une raison médicale, une fragilité physique, une déprime... Dans ce cas, il est inutile, voire dangereux, de forcer quelqu'un à bouger. Mieux vaut dépister d'abord la cause. On n'empêche pas une chaudière d'exploser en refroidissant le thermomètre ! De même, répéter qu'une activité physique est bénefique pour la santé ne suffit pas à motiver. Ce n'est pas une séance de kinésithérapie ! Pour susciter le désir de "se reconditionner" et d'en faire une de ses priorités, une activité physique doit être avant tout attractive et enthousiasmante. Le bien-être éprouvé incitera à continuer. L'offre est tellement variée que chacun peut en trouver une à sa portée, conforme à ses goûts et besoins.

 

EN SAVOIR PLUS

Jean-Marie Robine est Directeur de recherche à l'Institut national de la recherche médicale (Inserm) et chercheur associé à l'Institut National d'Etudes Démographiques (INED). Il codirige le Groupement de Recherche "Longévité et Vieillissements". Il est également Directeur des études de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE) à Paris.

Près de chez vous
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région