Une maison pour faire une pause © Thibaut de Rohan

Une maison pour faire une pause

29 mars 2019

À Tassin-la-Demi-Lune, dans la banlieue lyonnaise, un lieu de vie a été pensé pour offrir aux personnes fragilisées et à leurs aidants une bulle de répit dans un quotidien souvent éprouvant.

La demeure se dresse au milieu d’une propriété boisée d’un hectare, à 10 minutes à l’ouest de Lyon. Avec ses bardeaux de bois et ses larges baies vitrées donnant sur le parc, la bâtisse de style contemporain inspire d’emblée l’apaisement et la sérénité aux visiteurs. À l’intérieur, ont été aménagés, sur 2 niveaux et une surface de 1 600 m2, des espaces modernes, clairs et conviviaux, qui s’adaptent au rythme et aux envies de chacun : 21 chambres et studios familiaux à la décoration soignée, une grande salle à manger et autres espaces de vie partagés, un spa, une salle de gym douce… Un lieu de vie à taille humaine propice à l’échange comme au repos.

Un endroit pour souffler

La maison de répit de la métropole de Lyon est un établissement inédit dédié au répit des familles éprouvées par la maladie, le handicap ou la dépendance. Portée par la Fondation France Répit et gérée en partenariat avec la Fondation OEuvre Villages d’Enfants (OVE), elle a ouvert ses portes en octobre 2018. Adultes et enfants y sont accueillis toute l’année, seuls ou en compagnie de leurs proches, dans le cadre de séjours adaptés (continuité des soins, surveillance médicale 24h/24, équipements et activités adaptés…).

Mais le véritable parti pris de ce concept est d’y proposer également une prise en charge spécifique pour les aidants. Accompagnés par une équipe spécialisée, ces derniers peuvent y bénéficier d’activités de bien-être (sophrologie, activités physiques douces...), de temps de parole et de rencontres, ou encore de soutien psychologique. La maison offre ainsi, aux aidés comme aux aidants, un lieu et un temps pour souffler, se ressourcer et préparer un retour au domicile plus apaisé.

Mettre l’accent sur les aidants

L’équipe est composée d’une vingtaine de professionnels (soignants et personnel d’accueil). En soutien, près d’une centaine de bénévoles prennent part à la vie de la structure. Après étude de son dossier, le patient, s’il correspond aux critères d’admission (être malade ou en situation de handicap, avoir moins de 60 ans, résider dans la métropole de Lyon), peut ainsi disposer de 30 jours de répit par an, consécutifs ou fractionnés selon les besoins. Une participation aux frais d’hébergement de 20 € par jour est demandée aux familles(1).

AG2R LA MONDIALE a soutenu la Fondation France Répit dans la réalisation de ce projet, qui s’inscrit pleinement dans le cadre de ses actions en faveur de l’aide aux aidants. Et qui répond à un enjeu de santé publique, lorsque l’on sait que la France compte 8 millions d’aidants informels(2). Les porteurs de cette initiative conduite localement souhaitent la développer et la dupliquer dans d’autres régions françaises. Affaire à suivre…

(1) Les frais de fonctionnement sont assurés par l’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes. Les séjours sont gratuits pour les enfants malades ou en situation de handicap et les personnes relevant de la couverture médicale universelle (CMU).
(2) Enquête Handicap-Santé auprès des aidants informels, DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), 2008.

En savoir plus

Maison de répit de la métropole de Lyon
41, avenue du 11 novembre 1918
69160 Tassin-la-Demi-Lune
04 69 85 99 87
contact@equipe-repit.fr
www.maison-repit.fr

Près de chez vous
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région