Établir la généalogie de sa famille © Getty Images

Établir la généalogie de sa famille

30 novembre 2018

Un Français sur deux a déjà fait des recherches sur sa famille (1), pour mieux connaître son histoire et la transmettre à ses descendants. Une activité qui réclame patience et méthode pour fouiller dans les archives, avec l’aide précieuse des sites internet.

Enquêter auprès de sa famille

Procédez avec méthode et par branche, paternelle et maternelle. Interrogez parents, grands-parents, oncles et tantes, et cousins. Prenez des notes et réunissez les documents oubliés au fond d’un tiroir : cartes d’identité, livrets de famille, actes de mariage, photos. 
 

Interroger communes et départements 

Consultez les registres de l’état civil et paroissiaux des communes, mais aussi ceux des départements auxquels les mairies transmettent les archives de plus de 100 ans. Beaucoup de documents sont désormais numérisés et accessibles en ligne, notamment ceux qui datent de plus de 75 ans. Pour des recherches plus récentes, il faut écrire à la mairie (parfois par mail) ou se déplacer aux archives départementales.
 

Se faire aider par des spécialistes

Si le cahier reste le premier outil du généalogiste, Internet apporte désormais une aide précieuse. D’abord avec les sites de généalogistes amateurs. Mais aussi avec les logiciels de généalogie, certains étant gratuits, d’autres payants, de 30 à plus de 100 €. En cas de blocage majeur, vous pouvez contacter un généalogiste familial, comme ceux de la Chambre des généalogistes professionnels ou de Généalogistes de France. Attention, car les prix sont libres : comptez entre 200 et 300 € la journée de recherche, par exemple.
 
(1) Source : Opinionway/Généalogie.com, 2015. 
 
 
Le généalogiste successoral
Il intervient essentiellement à la demande d’un notaire pour finaliser la liste des héritiers, ou quand aucun héritier ne se manifeste. Il fait signer un contrat de « révélation de succession » aux bénéficiaires présumés et perçoit de 15 à 50 % de la part reçue. Plus les recherches sont compliquées, plus le pourcentage est élevé ; sachant que le taux est dégressif en fonction du montant de la succession. 
Près de chez vous
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région
Découvrez l'actualité de votre région